1. Un site web bien conçu

Le site web d’un prestataire en dit beaucoup sur la qualité de son travail. Vous pouvez y voir, en un coup d’œil, un concentré de toutes ses compétences.

Pour vous constituer une première opinion, portez votre attention sur chaque partie du site :

  • L’organisation : Trouvez-vous facilement les informations ? Les modes de contact ?
  • Le look : Vous semble-t-il professionnel ? Met-il en valeur les informations utiles ?
  • Les textes : Sont-ils clairs et agréable à lire ? Sans fautes d’orthographe ?
  • Le prestataire lui-même : Explique-t-il clairement qui il est ? Ses références ?

2. Patience, écoute et pédagogie

Vous avez décidez de contacter le prestataire : ce premier échange vous en dira long sur son "savoir-être".

Un bon prestataire doit vous poser des questions. Il s’intéresse à vous et à vos besoins. Il vous laisse parler. Il prend le temps de comprendre réellement ce que vous souhaitez.

Vérifiez également son attitude lorsque vous ne comprenez pas un point important. S’il passe rapidement, botte en touche ou vous prend de haut, fuyez ! S’il vous explique calmement et précisément le pourquoi du comment, vous tenez peut-être votre perle.

Ne négligez pas l’importance de vos relation avec votre prestataire : la qualité de votre site va en dépendre en grande partie.

3. L’adéquation prix / prestation

Bien évidemment le prix des prestations est un élément de poids dans votre choix final. Mais attention, le moins cher n’est pas forcément le meilleur ! Le plus cher non plus…

Pensez à bien comparer non seulement les tarifs des différents prestataires, mais surtout leurs cohérences avec le contenu des offres. Vérifiez, par exemple, qu’il n’y aura pas de nombreux frais additionnels. Ou que le service proposé n’est pas au-delà de vos besoins réels.

N’hésitez surtout pas à demander un devis détaillé (et gratuit). Vous pouvez également décortiquer les Conditions Générales des prestations. N’ayez pas peur de poser toutes vos questions sur le tarif et l’offre de service, même les plus saugrenues.

Dernier conseil : Ne jamais, jamais, céder à la pression et signer quelque chose immédiatement. Même pour une grosse réduction.

4. La propriété de ce que vous achetez

Dans la catégorie « Flou artistique général », il y a les droits d’auteurs sur le web. Vous allez payer une somme conséquente pour avoir un site internet. Vérifiez donc bien que vous allez effectivement en devenir propriétaire.

Votre contrat de prestation peut ainsi prévoir l’enregistrement d'un nom de domaine et l’hébergement de votre site. Ils doivent être fait à votre nom.

Le contrat de prestation doit également mentionner les droits d’auteurs applicables à tous les élements de votre site web. C'est à dire :

  • Aux codes sources (html, css, psd…)
  • Aux contenus visuels
  • Aux contenus rédactionnels

5. Votre feeling

Une fois que vous aurez comparé, listé, sélectionné et testé une dizaine de prestataires, il vous faudra faire un choix final.

Si vous avez suivi rationnellement tous les conseils en la matière et pris toutes vos précautions, il ne devrait vous rester que deux ou trois noms de prestataires en concurrence. Tous des bons.

Et pour sélectionner l’ultime, celui qui aura la chance de répondre à tous vos besoins, vous avez juste à répondre à une question : quel prestataire vous inspire le plus de confiance ?


» Retourner à la liste des conseils

A lire également

» Les avantages
d'un consultant web

» Mettez votre site
à jour simplement

» Découvrez tous
mes savoir-faire

» Des conseils
pour votre site